Action Humanitaire :

 

Projet Echo soudure 2018

Sur financement Echo, le consortium Oxfam, DRC, GVC, Christian Aid, ATAD, SERACOM a assuré la mise en œuvre du projet « Prévention de la sous nutrition via une assistance alimentaire et nutritionnelle aux ménages Très pauvres (TP) avec Femmes enceintes et allaitantes (FEFA) et enfants à risque de sous-nutrition de 0 à 59 mois, dans la région du Sahel au Burkina Faso ». Prévue pour une durée de 6 mois, juin à novembre 2018, ce projet vise á contribuer à la réduction de la sous-nutrition et de l'insécurité alimentaire des ménages très pauvres au Burkina Faso. Il a couvert cinq communes de la région du Sahel dont une de la province de l´Oudalan (Gorom-Gorom) et quatre de la province du Soum (Arbinda, Djibo, Koutougou et Tongomael) et atteint les   resultats ci-apres:

 

  • 5548 ménages Très pauvres (TP) avec enfants à risque de 0-59 mois ont reçu de transferts inconditionnels leur permettant de réduire leur déficit de survie et la protection de leurs moyens d'existence pendant quatre mois (juin-sept 2018
  • 1789 enfants de 6-23 mois et 1585 Femmes enceintes et allaitantes (FEFA) des ménages ciblés ont reçu une alimentation spécifique appropriée ou sont référés vers les centres de santé pour la prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë (PECIMA)
  • Les dynamiques de concertation, de coordination au niveau local et national dans la mise en œuvre de la réponse soudure ont été renforcées

 

Projet Food For Peace

Il a été financé par USAID pour un montant de 1 500 000 dollars et mis en œuvre par Oxfam et ses partenaires ATAD et AGED de juin á décembre 2018 dans 44 villages des communes de Gorom-Gorom et de Arbinda dans la Région du sahel. Il avait pour ambition de contribuer à la réduction de la sous-nutrition et de l'insécurité alimentaire des ménages très pauvres au Burkina Faso. Sa mise en œuvre a permis :

  • A 4250 ménages Très pauvres (TP) avec enfants à risque de 0-59 mois de recevoir des transferts inconditionnels leur permettant de réduire leur déficit de survie et la protection de leurs moyens d'existence pendant quatre mois (juin-sept 2018);
  • A 863 enfants de 6-23 mois et 959 Femmes enceintes et femmes allaitantes (FEFA) des ménages ciblés de recevoir une alimentation spécifique appropriée ou sont référés vers les centres de santé pour la Prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë (PECIMA);
  • De renforcer les dynamiques de concertation, de coordination au niveau local et national dans la mise en œuvre de la réponse soudure.