PROJET RESILIENCE:

 

  • Projet de Renforcement de la Résilience des Communautés vulnérables du Sahel et du Nord

Lancé en septembre 2017, le projet de renforcement de la résilience des communautés vulnérables dans les zones septentrionales du Burkina Faso est financé par l’Union Européenne dans le cadre du Fonds fiduciaire. Il est mis en œuvre dans les provinces du Soum (Arbinda, Baraboulé, Diguel, Koutougou et Nassoubou), Oudalan (Déou, Gorom-Gorom, Markoye, Oursi et Tin-Akoff), Loroum (Sollé) et Yatenga (Koumbri) par le Consortium Ciinal Tilgré dont Oxfam au Burkina assure le lead. Il vise à renforcer durablement la résilience des communautés, des ménages et individus vulnérables à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les régions du Nord et du Sahel. Le projet est  mis en œuvre par SOS Sahel, HELP, Christian Aid, AGED (Association pour la gestion de l´Environnement et le Développement), ATAD (Alliance Techniques d'Assistance au Développement), Médecins du Monde et Gret. D'une durée de 32 mois, il mobilise environ un budget global de 2,03 milliards de FCFA et axe son intervention sur trois résultats :

  • L'offre des services de santé et d'accès à l'eau et à l'assainissement ainsi que les connaissances, attitudes et pratiques pour la prévention de la malnutrition sont améliorées au niveau des communautés ciblées
  • L’accès à l'alimentation des ménages les plus pauvres et l'augmentation de leurs capacités productives est amélioré par la mise en place de filets sociaux et de mesures d’accompagnement productives
  • Les capacités des acteurs locaux dans la planification, la coordination, le suivi des actions de sécurité alimentaire et nutritionnelle et la gestion des risques et réponse aux désastres, sont renforcées.

 

  • Projet Insertion et Stabilisation Socio-Economique des Jeunes et Femmes dans la Province du Séno

Lancé en juin 2018 pour une durée de 18 mois, ce projet est financé par la Coopération italienne à travers le fonds fiduciaire de l´Union Européenne à hauteur de 870 567 euro en coût direct soit 571 054 921 FCFA. Il est mis en œuvre en partenariat avec l'Association pour la Gestion de l'Environnement et le Développement (AGED). Il couvre 81 villages de trois communes (Bani, Sampelga et Gorgadji) de la province du Séno et vise à améliorer la résilience des ménages vulnérables par l’augmentation des productions agropastorales, la sécurisation foncière et la gouvernance locale des ressources naturelles. Pour ce faire, ses activités s´inscrivent dans deux axes d'intervention suivant deux résultats :

  • Les aménagements en faveur de l’augmentation des productions agropastorales sont réalisés et mis en valeur;
  • La gouvernance locale des ressources naturelles et la sécurisation foncière sont améliorées.

A termes le projet va toucher 4510 bénéficiaires directs dont des jeunes filles et femmes de 16 à 35 ans, des agriculteurs/agricultrices, des pasteurs.