Lancement du projet les enfants sont l´or du Burkina à Sebba

Les enfants sont l´or du Burkina, c´est parti pour trois ans pour sortir 6000 enfants des trous d´or
Le Haut-Commissaire de la province du Yagha en présence des autorités régionales et provinciales du Sahel et de Oxfam et ses partenaires a précédé ce 14 novembre 2018 á Sebba au lancement du projet les enfants sont l´or du Burkina. Financé d´un montant de 741 millions environ par le Royaume du Danemark, ce projet vise d´ici 2020 á ce que 6000 enfants des zones minières de la province du Yagha retournent à l’école et y restent, profitant de leur droit à une éducation primaire de qualité. Pour la mise en œuvre de ce projet Oxfam va travailler en synergie avec trois partenaires clés : la Coalition nationale pour l´éducation pour tous, le Cadre de concertation des ONG et associations actives de l’éducation de base et SEMFILMS. Le projet s´étale sur trois ans et touchera 25 écoles de quatre communes de la province. Il travaillera étroitement avec les structures déconcentrées de l´Etat, les acteurs du monde éducatif, les médias, les Osc, etc, et se traduira par des actions de plaidoyer, de sensibilisation et de renforcement des capacités pour améliorer la qualité de l´éducation

Please follow and like us:
error

Doumam, commune de Gorom-Gorom- jour de distribution Echo

Pour la troisième fois depuis le début de la saison de soudure Au total 93 ménages très pauvres avec enfants de 0 à 59 mois et ou avec Femmes enceintes ont reçu leurs dotations en vivres, en eau blanche et en farine infantile. Il s´agit d´un sac de sorgho de 100 kg, 16 kg de niébé et deux litre d’huile le tout d´une valeur de 46 000 CFA pour chaque ménages 2,5kg de farine fortifiée pour les enfants et de trente sachets d´eau blanche pour les femmes enceintes. 71 villages ont été touchées par ces opérations de distribution grace au consortium Oxfam, DRC, ATAD. Après trois distributions, plus de 1650 tonnes de sorgho, 266 tonnes de niébé et 36 600 litres d’huile, ont mis à la disposition de 5548 ménages très pauvres soit près de 44.500 personnes. A cela s’ajoute la distribution de 18 tonnes de farine infantile au profit de 1789 enfants de 6-23 mois et de 16 tonnes d’eau blanche ou ‘’zomkom’’ (farine enrichie) à 1585 femmes enceintes et femmes allaitantes (FEFA).

 

Please follow and like us:
error

Prévention de la sous nutrition : 1789 enfants ,1585 femmes enceintes et femmes allaitantes assisté avec le soutien de ECHO

Prévenir la sous nutrition des enfants 0 à 59 mois dans la région du Sahel au Burkina Faso, voici un des défis majeurs que Oxfam et ses partenaires ont tenu á relever dans cette partie du pays en proie á des crises alimentaires récurrentes. Sur financement Echo, Oxfam et ses partenaires DRC, ‘ GVC, Christian AID, SERACOM et ATAD, en plus de l´assistancealimentaire, ont distribués 18 tonnes de farine infantile au profit de 1789 enfants de 6-23 mois et 16 tonnes d’eau blanche ou ‘’zomkom’’ (farine enrichie) à 1585 femmes enceintes et femmes allaitantes (FEFA) de juillet á septembre. Ces opérations de distributions ont été accompagnées des actions de sensibilisation sur la préparation de la bouillie améliorée pour une meilleure prise en charge des enfants á risque de sous nutrition

 

Please follow and like us:
error

Rideaux sur les 72h du lait local

Les 72 heures du lait du local ont pris fin ce soir á l´issue d´une cérémonie de clôture qui a servi de tribune de plaidoyer pour une valorisation de la filière lait. Au chef de l´Etat et aux décideurs les producteurs et transformateurs ont demandé de prendre des mesures pour favoriser les marchés institutionnels aux producteurs et transformateurs de lait local. Ils ont plaidé aussi pour une l’adhésion et l’engagement de l’État burkinabè et de la CEDEAO á la campagne lait régional « Mon lait est local. Enfin les producteurs ont à l´´Etat d´œuvrer á la promotion de la contractualisation pour protéger les intérêts des petits producteurs de lait.

Please follow and like us:
error

PAMEFA : Des parlementaires suisses le site de Boulibi

Les bénéficiaires du PAMEFA (Programme d’appui à la modernisation des exploitations familiales) de la plaine rizicole de Boubli ont reçu le 1er novembre 2018 des parlementaires et des représentant de la société civile et de l´administration publique suisse. Les visiteurs d´abord échangé avec les producteurs du riz qui ont augmenté leurs productions grâce la réhabilitions du périmètre irrigué et le renforcement leurs capacité dans le cadre du PAMEFA. Ils ont terminé leur sortie par des échanges avec les étuveuses de riz qui ont bénéficié d´un centre d´étuvage de riz et de nombreuses actions de plaidoyer pour un meilleur accès dans le cadre ce programme qui a été mis en œuvre par Oxfam et ses partenaires UNERIZ et UNPRB

 

Please follow and like us:
error

Audience : La Délégation de l´EU reçue par Oxfam au Burkina

Oxfam au Burkina a reçu cet après-midi, la Délégation de l´EU au Burkina conduite par le chef d´équipe Coopération-Gouvernance Antonio Marquez CAMACHO. Cette visite rentre dans le cadre des échanges pour une bonne mise en œuvre du projet de renforcement du contrôle citoyen des politiques par les OSCs pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso, financé par l´EU. Les partenaires de mise en œuvre du projet, ORCADE (Organisation pour le Renforcement des Capacités de Développement) le SPONG (Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) et le CERA-PF (Centre d´études et de recherches en planification financière) ont également pris part á cette rencontre.

Please follow and like us:
error

Gnagna, le YEG pour accroitre l´équité, l´égalité des sexes et l´inclusion des jeunes marginalisés

Le YEG, c´est le programme Jeunesse, éducation citoyenneté active et égalité. Il a été lancé á Bogandé ce 16 novembre par Oxfam et son partenaires CN-EPT (Coalition nationale pour l´éducation pour tous). Mis en œuvre dans les communes de Manni, Thion et Bogandé de la province de la Gnagna, ce programme injectera environ 235 000 000 millions de FCFA par an de 2018 á 2021dans sur financement de DANIDA dans l´éducation formelle et non formelle des jeunes. Il vise á contribuer á accroitre l´équité, l´égalité des sexes et l´inclusion des jeunes marginalisés en mettant l´accent sur les jeunes femmes. Pour ce faire le programme travaillera a ´influencer les politiques d´éducation formelle et non formelle et á la prise en compte des jeunes marginalisés en particulier les jeunes femmes.

Please follow and like us:
error